Curiosité

Le contrôle sur l’éducation et l’information est constant. À partir des années cinquante, tous les médias, comme la presse, la radio et la télévision, sont contrôlés par la censure et sont au service du régime. La reconstruction de la salle de cinéma montre un exemple de la propagande franquiste : les No-Do (Noticiarios y Documentales/Actualités et Documentaires), obligatoires avant la projection des films.